Journée d'étude

Rites et musées

29 avril 2021

Cette journée d’étude posera la question des pouvoirs animateurs des œuvres et des objets qui, en intégrant le musée, se trouvent déracinés du contexte rituel pour lequel ils ont été créés et dans lesquels ils étaient initialement inscrits et utilisés. Repositionnés en contexte muséal, ils s’intègrent à des rites d’une autre nature, liés à leur nouvel usage en tant que témoins du patrimoine culturel et artistique.

Afin de questionner les frontières conceptuelles du rite, de l’art et de l’environnement muséal, cette journée d’étude réunira des chercheur∙es de l’UCLouvain en histoire de l’art, littérature, anthropologie, théologie et science des religions, et des expert∙es extérieur∙es.

Chaque intervention sera suivie d'une performance artistique de quelques minutes, retour en mots et mouvements sur ce qui vient d'être échangé, par la comédienne Isabelle Barth et le danseur et chorégraphe Evandro Pedroni.

 
Programme de la journée

La matinée sera consacrée à ce que les rites font aux musées : Quels codes et quelles symboliques explicites et implicites sont présents entre le musée et son public ? Comment les questionner, les modifier, les faire évoluer ? Quel est l’impact des rites muséaux sur la perception des objets et du musée ? Comment interfèrent-ils avec la notion d’art ?

Avec les interventions de :

  • Martine Thomas-Bourgneuf, muséologue-muséographe-conceptrice d'exposition indépendante, Paris : "Quelques rites des musées, implicites ou explicites, proposés aux visiteurs"
  • Dr. Katia Légeret, professeure en études théâtrales et esthétique des arts du spectacle vivant à l’Université Paris 8 : "Rituel et médiation dans la performance des arts vivants au musée"
  • Lucienne Strivay et Carl Havelange, Université de Liège : "Croiser les rites. Voir avec la notion d'arts situés"

L’après-midi sera consacrée à ce que les musées font aux rites : Comment les musées gèrent-ils la dimension rituelle initiale des objets qu’ils détiennent ? Les musées altèrent-il les objets en les sortant de leur contexte originel, en soustrayant les gestes premiers qui leur étaient associés pour leur en imposer d’autres, propres au milieu muséal ? Est-il possible de réinvestir des objets décontextualisés au sein de l’espace muséal ? Existe-t-il des objets qui restent originellement chargés et utilisés rituellement en contexte muséal ? Quelle part l’art joue-t-il au sein des ritualités mises en jeu ?

Avec les interventions de :

  • Dr. Philippe Cordez, directeur-adjoint du Centre allemand d’Histoire de l’Art de Paris : "Présence et expérience : les logiques muséales des églises médiévales"
  • Paul Vandenbroeck, ILLUMINARE, KULeuven : "ENCOUNTERS ('Rencontres') 2017. Un événement-expérience-exposition (?) transculturel"
  • Marie-Emilie Ricker, UCLouvain : "Actualiser des tableaux célèbres: un rite individuel d'appropriation culturelle"

La journée se terminera par le lancement du livre « Rite et création » édité chez Hermann sous la direction de la Professeure Myriam Watthee-Delmotte. Performance en collaboration avec Noé Beauvois, anthropologue et violoncelliste.

Contact : charlotte.langohr@uclouvain.be

Cette journée d’étude s’insère dans un vaste projet interdisciplinaire intitulé « Arts et Rites » mené entre le Musée L et des chercheur·es de l’UCLouvain. Un groupe de recherche s’est réuni au cours de séminaires thématiques à la croisée de différentes disciplines – histoire de l’art, études littéraires, anthropologie, théologie et science des religions, archéologie.
Membres du séminaire : Cédric Byl (ESPO / IACCHOS / PSAD), Ralph Dekoninck (FIAL / INCAL), Caroline Heering (FIAL / INCAL / KIKIRPA), Arnaud Join-Lambert (TECO / RSCS / ARCA), Matthieu Somon (FIAL / RSCS), Anne-Marie Vuillemenot (ESPO / IACCHOS / RSCS), Myriam Watthee-Delmotte (FIAL / INCAL / RSCS).

 

De 9h00 à 17h30
Lieu
Sur Zoom (lien à recevoir)
Prix
Gratuit (sur inscription)